Comment la musique va sauver l’Orient ?
André Manoukian
Introduction par Gaïdz Minassian
Jeudi 1er février 2018, à 19 heures

Informations pratiques

Comment à travers la musique, l’Orient peut surmonter ses convulsions ? Comment la création culturelle peut réconcilier Orient et Occident ? Comment jazz et musiques orientales peuvent se retrouver dans l’harmonie et la complémentarité.

Rencontre avec l’auteur-compositeur André Manoukian, sur les liens inter-musicaux qui réunissent les styles, les cultures et les sensibilités, dans le cadre d’une conférence de sociologie musicale. A l’occasion de la sortie de son dernier album, Apatride, André Manoukian nous fait découvrir des territoires inconnus de l’Orient musical au nom de la paix et de la réconciliation entre les peuples…

Né en 1957 à Lyon, André Manoukian a grandi dans une famille arménienne où l’ouverture sur le monde tient lieu de vertu éducative. Son père l’a initié à la philosophie, à la musique et à la montagne.
Etudiant en médecine, il arrête son cursus pour se tourner vers la musique, notamment le jazz, qu’il va étudier à la Berklee College of Music à Boston.
De retour en France, il découvre la chanteuse Liane Foly, écrit ses plus beaux succès et travaille avec plusieurs artistes français et étrangers.
Dès 2003, André Manoukian devient membre du jury de l’émission de télé-crochet, Nouvelle Star. Il multiplie les chroniques télé et radio et anime plusieurs émissions de télévision en France, tout en continuant à produire de la musique mais aussi à écrire des livres, dont La Mécanique des fluides (Michel Lafon, 2008) et Deleuze, Sheila et moi (Calmann-Lévy, 2010). Spécialiste de jazz, il est le directeur du festival Cosmojazz, lancé en 2010, dans les Alpes à Chamonix, proposant un moment de plénitude, de contemplation et d’harmonie entre l’homme, la nature et la musique. Son dernier album, Apatride – c’est son quatrième album solo – est une symbiose d’Occident et d’Orient, de jazz et de musiques orientales, associant le particularisme mélancolique des sonorités arméniennes au spleen universel du jazz…

Gaidz Minassian est journaliste au Monde et enseignant à Sciences Po Paris.

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

Prix: 12€
7€ pour les membres du Cercle de la Villa
4€ pour les étudiants de moins de 26 ans

Réservations
E. info@boghossianfoundation.be
T. +32 2 627 52 30