Prix de la fondation en 2013 – Destiné aux jeunes créateurs libanais
Année: 2013

Constituée en 1992, la Fondation Boghossian s’est engagée à soutenir de nombreux projets pédagogiques, urbanistiques, artistiques et culturels dans différents pays.

En Belgique, la Fondation Boghossian a acquis la célèbre Villa Empain en 2006, joyau de l’architecture Art déco bruxelloise, dans le but d’y installer son siège et d’y développer un Centre d’art et de dialogue visant au rapprochement des cultures d’Orient et d’Occident.

Depuis son ouverture au public, la Villa Empain accueille les nombreuses activités culturelles et artistiques de la Fondation : expositions, concerts, conférences et rencontres internationales.

La Fondation Boghossian accueille des étudiants, artistes et chercheurs étrangers en résidence à Bruxelles.

Le Prix de la Fondation Boghossian au Liban s’inscrit depuis 2012 dans cette volonté de promouvoir et de renforcer les liens entre l’Occident et l’Orient à travers l’art.

Le Prix de la Fondation Boghossian 2013

Durant le mois de juin 2013, la Fondation Boghossian a sélectionné trois lauréats parmi les candidats-créateurs libanais actifs dans les domaines de la photographie, de l’illustration et du design.

Ces lauréats ont été sélectionnés sur base des décisions d’un jury composé de personnalités du monde artistique.

Renseignements

Mary Boghossian-Salamé
boghossians1@gmail.com

Diane Hennebert
Directrice de la Fondation
diane@boghossianfoundation.be

VILLA EMPAIN – Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
B – 1050 Bruxelles

Email: info@boghossianfoundation.be
Site Web: www.fondationboghossian.com

Lire plus

Composition du jury 2013 présidé par Albert Boghossian :

Xavier Canonne, Directeur du Musée de la Photographie de la Communauté française de Belgique
Karim Chaya, designer (Liban)
Nada Debs, designer (Liban)
Louma Salame, chargée de la communication du projet Grand Louvre – Abu Dhabi
Franck Sarfati, graphiste (Belgique)
Elga Trad, journaliste et membre du Comité exécutif du Festival international de Baalbeck (Liban)

Secrétariat du jury : Diane Hennebert, Directrice de la Fondation Boghossian, assistée de Clémentine Couplet

Les prix décernés

Les trois lauréats du Prix de la Fondation Boghossian recevront chacun une somme de 10 000 dollars, ainsi que la possibilité de séjourner à Bruxelles, avec voyage et hébergement gratuit à la Villa Empain. Leurs prix leur seront publiquement décernés lors d’une réception officielle qui se tiendra à Beyrouth le 1er octobre 2013.

Conditions imposées aux candidats

Avoir entre 25 et 40 ans;
Avoir la nationalité libanaise ou vivre au Liban depuis au moins 5 ans;
Travailler dans les domaines de création choisis pour le Prix 2013;
Fournir au jury un dossier complet, sous la forme d’un CD en deux exemplaires, composé d’un certificat d’identité, d’une biographie détaillée, de la mention des publications réalisées sur leurs travaux, de reproductions de qualité de leurs oeuvres avec leurs détails techniques complets, d’un DVD pour les candidats en art vidéo;
Accepter de présenter leurs oeuvres aux membres du jury lors de leur réunion de délibération, si nécessaire (juin 2013);
Respecter les délais et calendrier imposés.

Les lauréats

Photographie
Après délibération finale et à l’unanimité, les membres du jury ont désigné Tanya Traboulsi comme lauréate.

Les principales raisons de ce choix sont sa maîtrise technique, une grande maturité créatrice, l’originalité du thème de la série soumise : la solitude et le dialogue avec soi-même.

Tanya Traboulsi, âgée de 36 ans, a déjà derrière elle un beau parcours artistique et a exposé dans de nombreux festivals, galeries et institutions. Elle partage sa vie entre le Liban et l’Autriche.

Design
Après délibération et à l’unanimité, Carla Baz est désignée comme lauréate.
Née en 1986, Carla Baz a suivi sa formation au Liban, en France et en Suisse.

Elle a travaillé dans plusieurs bureaux de prestige, dont ACID (Beyrouth), Burberry (Londres), Vivienne Westwood (Londres), Zaha Hadid Architects (Londres).

Illustration
Après délibération finale et à l’unanimité, les membres du jury désignent Deborah Phares comme lauréate.

Les principales raisons de ce choix sont sa créativité dans différents domaines (publicité, design, photographie, écriture, théâtre, …), l’humour, sa personnalité à travers la création de personnages créés pour la presse libanaise (Abou Ras, Monsieur Je sais tout, Madmozél).

Déborah Phares, âgée de 35 ans, est née et vit à Beyrouth. Diplômée de l’ALBA (Master en Publicité) en 2003, elle travaille comme indépendante, enseigne depuis 2004 et s’autoproduit régulièrement dans ses créations (danse, vidéo, installations, …).