Le Prix de la Fondation Boghossian 2014 à l’Académie d’Anvers

Le prix de la Fondation Boghossian 2014 a été remis à la jeune artiste taiwanaise Li-An Young.

Le fil rouge. Passé. Présent. Futur

Durant l’été 2006, j’ai quitté Taiwan pour étudier en Europe. Alors jeune et aventureuse, mon espoir était de découvrir un monde riche de nouvelles expériences. Cependant, plus j’étais éloignée de la maison, plus il devint clair que l’objet de ma quête était mes propres racines. Ce que l’on ne peut réaliser clairement qu’avec de la distance.

Pendant mes études en Allemagne, je me suis intéressée et me suis sentie attirée par mes traditions et mon héritage culturel. Cette réflexion a donné lieu à une série de travaux qui, de façon inattendue, se sont suivis au fil des années. La recherche de mes racines est devenue mon fil rouge.

Cette collection de Master reflète mes contradictions culturelles et la tentative de trouver l’équilibre à travers celles-ci.

Les affinités et conflits entre Taiwan et la Chine. Fière d’avoir hérité des traditions chinoises, je ne peux cependant me considérer que Taïwanaise.

L’amour et la haine envers la culture japonaise, due à 50 ans de colonisation. Le conflit à l’intérieur de ma propre culture, le nombre impressionnant de règles, l’étiquette et les attentes actuelles de ma famille et de la société comme imposant fardeau.

Le fil rouge de mes pièces représente ce mélange de sentiments complexes. Et pourtant, à l’intérieur de tout cela, je trouve ma zone de confort.

Une zone dans laquelle se maintient, dans une tension légère, le monde que je connais.

Li-An Young

oval 1-1

Les Prix 2012 et 2013 de la Fondation Boghossian à l’Académie des Beaux Art d’Anvers

Depuis plusieurs années, la Fondation Boghossian est partenaire de l’Académie des Beaux Arts d’Anvers, principalement de son atelier de design et de joaillerie dirigé par Nedda El-Asmar. Dans le cadre de ce partenariat, la Fondation Boghossian accorde un soutien financier annuel à l’école, ce qui lui permet d’inviter des créateurs étrangers et d’organiser des workshops et voyages. Chaque année, la Fondation Boghossian octroie également un prix à un(e) étudiant(e) arrivé au terme de sa formation académique.

Après Celina Gram, lauréate du Prix de la Fondation Boghossian en 2012, c’est le jeune joaillier Dimitar Stankov qui a été désigné comme lauréat du Prix de la Fondation Boghossian 2013.

Né en Bulgarie en 1985, Dimitar Stankov séjourne depuis 2009 à Anvers pour y parfaire sa formation en design et joaillerie.
La singularité de sa démarche, qui mêle tradition bulgare, musique expérimentale, sculpture et orfèvrerie (or et argent), lui offre la perspective d’un grand succès dans son futur parcours.

beaux-arts-img