weary
Dimanche 10 décembre, à 16.30 heures

Chorégraphie et concept : Else Tunemyr
Par et avec : Catalina Insignares, Else Tunemyr, Zuzana Žabková
Dramaturgie : Henrike Kohpheiß, Carolina Mendonça

Au sein de weary, trois danseuses ont renoncé au vertical pour laisser place à l’horizontal. Ici, le corps féminin n’est plus signe ni symbole, mais se matérialise comme rien d’autre que lui-même. Le mouvement, vraisemblablement non-structuré, se déploie progressivement comme une chorégraphie soigneusement composée. Le changement, la transformation et l’attente font partie du langage par lequel les corps féminins réclament le droit de s’exprimer comme personne. Cependant une question radicale se présente : Existe-t-il une autre façon d’exister dans le monde ?

Catalina Insignares, Henrike Kohpheiß, Carolina Mendonça, Else Tunemyr et Zuzana Žabková se sont rencontrées lors de leurs études à Giessen. Pour weary, penser à ce qu’une dramaturgie féministe pourrait impliquer a conduit à l’utilisation d’une chronologie non-linéaire et à un déroulement non-progressif des événements. Ce travail ne comporte ni conclusion, ni apogée, mais seulement un détournement, un brouillage de l’espace-temps. Ce travail refuse l’optimisme et refuse une culmination érectile verticale.

Else Tunemyr (née en 1984, Suède) vit à Francfort, Allemagne. Elle participe à différentes collaborations, parfois en tant que danseuse et parfois comme créatrice, souvent sans distinction claire entre les deux. Elle a obtenu un Bachelier en Arts en Danse et Théâtre à Laban, Londres et un Master en Chorégraphie et Performance au Institute for Applied Theatre Studies, à Giessen. Elle s’intéresse à comment le politique est produit à travers la chorégraphie.

Informations pratiques

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’orient et d’occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
B – 1050 Bruxelles

Prix : 10€
Gratuit pour les membres du Cercle de la Villa
Les personnes de moins de 26 ans : 4€

Ce montant inclut l’accès aux expositions
Ways of Seeing et Instantanés d’Orient