Eszter Salamon
The Valeska Gert Museum
Samedi 22 avril 2017, à 15 heures (performance de deux heures)

Direction artistique Eszter Salamon
Collaboration Boglàrka Börcsök

avec Boglàrka Börcsök et Eszter Salamon

 

Eszter Salamon offre à l’artiste d’avant-garde Valeska Gert un musée imaginaire à Villa Empain. Elle s’y déploie avec Boglàrka Börcsök pour proposer au public une expérience inédite.

Le Musée Valeska Gert est un musée imaginaire qui fonctionne à travers une collection d’actes performatifs liés à la vie et l’œuvre de l’artiste allemande Valeska Gert. Ce musée incarné est une aventure empirique-archivistique qui oscille entre reconstitution, commentaire et fiction. Propulsé par le désir d’intensifier les liens entre le passé et nos temps actuels, il nous invite à rencontrer une historicité différente de celle de l’histoire de l’art canonique.

L’oeuvre de Valeska Gert est aussi singulière et fascinante qu’elle s’impose comme une figure de la résistance artistique. Elle fut une figure de l’avant-garde, tournant le dos à la danse moderne alors pourtant à ses débuts, et en pleine ascension. Au début des années 20, elle développa une pratique performative expérimentale mêlant théâtre, danse, cinéma, poésie, chant, un mélange d’expressions alors en vogue dans la scène cabaret de Berlin. Elle créa un art radical de la performance en s’emparant de la question du genre, de la race, de l’identité nationale et esthétique, plutôt que de s’installer dans le courant artistique hégémonique alors complaisant avec le régime nazi, et ceci à l’inverse de bien d’autres artistes de son temps.

Malgré son audace artistique et son intensité performative provocante et anarchiste, le rôle de Valeska Gert dans l’histoire de la danse et de la performance a été pendant très longtemps négligé. Son amour du burlesque et du grotesque, sa préférence pour les marges et la création de nouvelles représentations esthétiques contre les esthétiques bourgeoises, ont fait d’elle des plus grandes artistes de son temps. Sans ses expérimentations radicales de très nombreuses productions artistiques du XXème siècle n’auraient pu exister.

 

A propos de Eszter Salamon

Eszter Salamon est artiste et performeuse. Elle vit et travaille entre Paris, Berlin, et Bruxelles. Depuis 2001, elle se consacre à la réalisation de solos et de pièces de groupe qui sont présentés dans des centres d’arts du spectacle et des festivals partout dans le monde, parmi lesquels le Centre Pompidou, le Centre Pompidou Metz, le Festival dʼAutomne, le Festival d’Avignon, la Ruhrtriennale, le Holland Festival, The Kitchen New York, le HAU Berlin, le Berlin Documentary Forum, le Kunstenfestivaldesarts, le Kaaitheater à Bruxelles, le Tanzquartier de Vienne, le Kampnagel à Hambourg, le steirischer herbst à Graz, la Dance Triennale Tokyo, le Manchester International Festival, le PACT Zollverein, le Théâtre Nanterre-Amendiers, et le FTA Montreal.

Elle est fréquemment invitée à intervenir dans des musées, dont le MoMa, le Centre d’art contemporain Witte de With, et la Fondation Cartier. Son exposition Eszter Salamon 1949 a été présentée en 2015 au Jeu de Paume dans le cadre de ›Satellite‹ organisé par Nataša Petrešin-Bachelez.

Le travail d’Eszter Salamon tourne autour de la chorégraphie comme moyen de navigation entre les différents médias comme le son, le texte, la voix, l’image, les mouvements corporels et les actions. En 2014, elle a commencé une série de pièces qui explorent à la fois la notion du monument et la pratique de spéculation et de réécriture de l’histoire.
Eszter Salamon a été artiste en résidence au CND de Pantin entre 2015 et 2017.

 

A propos de Boglarka Börcsök

Boglarka Börcsök est une danseuse et interprète, elle partage sa vie et son travail entre Bruxelles et Budapest. Depuis 2011, elle travaille comme performer avec des artistes tels qu’Eszter Salamon, Ligia Lewis, Kate McIntosh, Joachim Koester et Tino Seghal, alternant son expression artistique entre performance et chorégraphie, voix et vidéo.

Parmi ses récentes collaboration citons, entre autres, son travail avec Tino Sehgal pour la documenta (13), le Festival international de Manchester, le Stedelijk museum et le KIASMA – Musée d’art contemporain. Elle est également l’une des protagonistes du travail vidéo de Joachim Koester ‘The Place of Dead Roads’ et ‘Maybe This act, This work, This thing’ présenté au Centre d’Art Contemporain de Genève et au Centre d’Art de Camden.

Au cours des trois dernières années, elle a participé et collaboré dans la série Monument d’Eszter Salamon dont MONUMENT 0: Haunted by Wars (1913-2013) présenté à la RuhrTriennale, au Centre Pompidou et au Festival d’Avignon ainsi que MONUMENT 0.3: Love letters to Valeska Gert Présenté au Museum der Moderne à Salzbourg et au Museo Reina Sofia à Madrid.

À l’heure actuelle, Boglárka Börcsök crée Persisting Stages, un film vidéo mettant en exergue des danseuses âgées de 90 à 101 ans vivant à Budapest, ce travail est réalisé en collaboration avec les cinéastes Lisa Rave et Andreas Bolm.

Informations pratiques

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN

Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

 

Prix : 10€
Gratuit pour les membres du Cercle de la Villa
Les personnes de moins de 26 ans : 4€

E. info@boghossianfoundation.be
T. +32 2 627 52 30