Soolmaan Quintet
Vendredi 23 mars 2018, à 19 heures

Tristan Driessens : oud
Léa Besancon : violoncelle
Tom Callens 
: Clarinette, clarinette basse, saxophone soprano
Nathan Daems : saxophone ténor, flûtes (kavalney)
Robbe Kieckens : percussions (tambours sur cadres, tombak)

 

La Fondation Boghossian présente le concert Istanbul sketches par Soolmaan Quintet. L’ensemble rassemble des références musicales éclectiques influencées par les cultures d’Orient et d’Occident. Il est mené par Tristan Driessens, luthiste au parcours itinérant, qui crée une musique portant les marques du makam arabo-turc, de la musique classique et du jazz modal. Outre son compagnon de longue date, le talentueux Robbe Kieckens, on retrouve dans son quintet le souffleur multi-instrumentiste Tom Callens, le saxophoniste Nathan Daems et la violoncelliste française Léa Besancon.

 

La violoncelliste Léa Besancon a suivi une formation classique et manifeste une sensibilité remarquable pour la musique orientale. Elle travaille entre autres avec le chanteur Rafik El Maai (musique arabo-andalouse) et l’ensemble irakien Les Mesopotamiens.

Valeur sûre dans le monde du jazz, le saxophoniste et arrangeur Tom Callens collabore avec des musiciens de talent comme Philippe Catherine, Jef Neve et Carlo Nardozza.

Le saxophoniste Nathan Daems n’a pas son égal quand il s’agit d’unir le jazz et la musique orientale. Il est à la tête de groupes à succès comme Blackflower, Ragini Trio et le Nathan Daems Karsilama Quintet.

Tristan Driessens s’est tout d’abord consacré à la musique classique ottomane avec l’Ensemble Lâmekân, pour ensuite partir à la rencontre de son identité propre. Il écrit une musique nouvelle qui reflète son riche parcours de musicien à la fois ancré dans la tradition et au regard ouvert. Si la ville d’Istanbul transparaît comme le point de départ de sa quête, le joueur de oud crée un univers insolite empreint de poésie et d’introspection. Pour ce faire, il s’entoure d’artistes venus d’horizons divergents.

Le rythmicien Robbe Kieckens maîtrise un grand nombre d’instruments de percussion, du bendir et tombak iraniens aux congas cubaines en passant par le pandero espagnol. Ayant prêté son talent à de très nombreux enregistrements, Il joue entre autres avec l’Ensemble Lâmekân, Myrdinn De Cauter et Compro Oro.

Informations pratiques

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

Réservations
M. info@boghossianfoundation.be
T. +32 2 627 52 30

Prix : 12€
7€ pour les membres du Cercle de la Villa