Artist talk

Samedi 23 Avril 2016 à 19h30

Natasha Ginwala, commissaire de Contour Biënnale 8, en conversation avec les réalisateurs et artistes Louis Henderson, Basir Mahmood et Judy Radul.

Reading the Lens- Evidence Today, Fiction Tomorrow

Contour Biënnale 8 se déroule du 11 mars au 21 mai 2017 dans différents espaces à Malines. Plus de 20 artistes belges et internationaux y présentent leur travaux récents. Ce premier Artist Talk organisé dans le cadre de la Biennale interroge les pratiques artistiques qui naviguent entre fait et fiction. Qu’implique le fait que la lentille ne soit pas un objet neutre, qu’il contrôle entant que medium à la fois l’image et le processus créatif?

Informations pratiques

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

Uniquement sous réservation:
info@boghossianfoundation.be
ou par téléphone : +32 (0)2 627 52 30

Entrée gratuite

Performance

Samedi 23 Avril 2016 à 21h

Sahra Motalebi, Directory of Portrayals from Rendering What Remains, 2016

Avec Directory of Portrayals, Sahra Motalebi présente les recherches qu’elle mène actuellement pour son projet ambitieux intitulé Rendering What Remains – un opéra qui inclut de multiples performances, des expositions et un livre. Partant d’un livret semi-autobiographique, Directory of Portrayals est une installation musicale inspirée de ses échanges avec sa soeur vivant actuellement en Iran et qu’elle n’a jamais rencontré. Motalebi explore par ce travail les sujets de l’intériorité, la spiritualité et les contours indéterminés de l’intimité dans la communication digitale, les expérimentant par divers mécanismes de narration et de mise en scène.

Directory of Portrayals reprend les différentes étapes de mise en scène et de contenu scénographique proposées par l’artiste, est composé de séquences récoltées ci et là et de différentes maquettes.

Le personnage de Motalebi chante d’une voix dont l’expression et la technique prolongent son expérimentation du chant d’amour mélancolique. Celui-ci est contrebalancé par des interludes narratifs d’une chorale rappelant les notes du répertoire polyphonique géorgien.

 

 

© Directory of Portrayals de Rendering What Remains, 2016, film still