Père Hamel, Martyr de la République
Par Alfred de Montesquiou
Lundi 11 juin 2018, à 19 heures

Informations pratiques

Un drame national, mais aussi un huis clos dans une paisible bourgade de province : l’assassinat du père Jacques Hamel demeure un attentat complètement hors norme à l’échelle de la société française. Le documentaire d’Alfred de Montesquiou entreprend de le décortiquer, à la fois dans son déroulé factuel sanglant et dans sa portée symbolique.

Sans prendre parti, sans aucun commentaire ni voix off, Saint-Etienne-du-Rouvray est filmé pour scruter comment les acteurs du drame – familles et amis des victimes, élus, curés, imams, policiers, ministres etc. – comprennent l’attentat du 26 juillet 2016 et ses conséquences.

 

Film de 60 minutes
Réalisé par Alfred de Montesquiou
Co-produit par Electron Libre & MatchProd

Qu’on le veuille ou non, le fait religieux s’est imposé dans la sphère publique et sécuritaire française. Depuis l’attaque contre Charlie Hebdo, note République – laïque – et notre société – largement sécularisée – doivent faire face à une nouvelle forme de terrorisme : celui des combattants mus par la foi. Ce lien entre religion et terrorisme n’est jamais apparu si fortement que le 26 juillet 2016 à Saint-Etienne-du-Rouvray, en banlieue de Rouen, lorsque deux jeunes djihadistes téléguidés par Daech ont assassiné un vieux prêtre pendant sa messe, le père Jacques Hamel.
Tuant un prêtre, les djihadistes espéraient provoquer une déferlante de réactions religieuses et identitaires qui plongeraient la société dans le chaos et pousseraient l’élection présidentielle vers l’extrême droite. Il n’en a rien été…

La France a « tenu bon ».  Mais cette crise, à la jonction du drame humain, de l’attentat et du drame social, rebat toutes les cartes. Ministres, policiers, agents du renseignement, prêtres, imams, élus locaux, militants associatifs : chacun s’accorde pour dire que « tout à changé » depuis l’attentat.  Terrorisme, religion, intégrisme, intégration,  laïcité, sécularisation, rapport Eglise(s)-Etat, rôle des hiérarchies catholiques et musulmanes dans la sphère politique, attentat suicide, martyrologie…  notre documentaire explore les idées reçues et les zones d’ombre d’une société en pleine mutation.

Alfred de Montesquiou

Né à Paris en 1978, Alfred de Montesquiou a commencé comme journaliste pour l’agence Associated Press en 2004, d’abord en Haïti, puis comme correspondant de guerre au Soudan, au Moyen-Orient et en Afghanistan. Il a rejoint Paris Match en 2010 et couvert la plupart des révolutions du « Printemps Arabe ». Auteur de plusieurs livres de voyages et de reportages, il réalise également des documentaires pour ARTE et France Télévisions. A présent directeur de la société de production Matchprod (filiale audiovisuelle de Paris Match), il est lauréat du prix Albert Londres 2012 de la presse écrite pour sa couverture de la guerre civile en Libye, et du prix de l’essai 2013 du Nouveau Cercle Interallié pour son livre « Oumma, un grand-reporter au Moyen Orient », aux editions du Seuil.

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

Prix
12€
7€ pour les membres du Cercle de la Villa
4€ pour les étudiants de moins de 26 ans

Réservations
E. info@boghossianfoundation.be
T. +32 2 627 52 30