Slavs and Tatars
Cycle de conférence-performances 2009-2016
Du 25 mai au 26 octobre 2016

Se concentrant sur une zone située à l’est de l’ancien mur de Berlin et à l’ouest de la Grande Muraille de Chine, les pratiques du collectif Slavs and Tatars incluent trois activités principales : la publication, les expositions et les conférence-performances. Leur travail est influencé par un sens de l’humour profondément transculturel et ludique, combinant les jeux de langage, la culture pop ainsi que des recherches transdisciplinaires dernier cri. En d’autres termes ce travail ré-imagine ce que l’art peut accomplir.
Présentée pour la première fois en Europe, la série de quatre conférence-performances par Slavs and Tatars parle de la crise de la modernité sur le continent eurasien – que ce soit par les questions de quarantaine de la religiosité, le radicalisme collectif de artisanats, ou l’héritage des Lumières dans l’impérialisme – via des approches aussi diverses que la politique du langage, la liberté de la presse, et l’orientalisme.

Molla Nasreddin: Embrace Your Antithesis
25 mai 2016 à 19h
C’est au travers du légendaire hebdomadaire satirique Molla Nasreddin, que la première conférence-performance de Slavs and Tatars envisage le Caucase au début du XXe siècle comme un foyer d’idées et de personnages progressistes. Riches en illustrations, Molla Nasreddin traita de questions telles l’égalité des sexes, l’éducation, le colonialisme, et l’intégration par l’Islam de la modernité – qui restent tout aussi importants et d’actualité aujourd’hui que lorsque le magazine fut publié pour la première fois, il y a plus d’un siècle. En 2011, Slavs and Tatars a traduit ce magazine—peut-être le plus important périodique du monde musulman au XXe siècle, lu du Maroc jusqu’à l’Inde. Ce faisant, les artistes ont dû réfléchir des questions telles la liberté d’expression et l’autocensure, non-seulement dans les dernières années de l’Empire russe, mais aussi dans les sociétés libérales du début du XXIe siècle.
Le violoniste et compositeur Mikhail Bezverkhny présentera une œuvre conçue spécialement pour l’Ambassade.

79.89.09
15 juin 2016 à 19h
Pour cette conférence-performance, le collectif Slavs and Tatars se penche sur deux moments clé de l’époque contemporaine : la Révolution iranienne de 1979 et le mouvement Solidarnosc en Pologne au début des années 80 – comme des limites, d’une part, à deux grands récits géopolitiques du XXe et XXIe siècle – le communisme et l’Islam politique respectivement – et, d’autre part, aux cadres géographique de la zone d’expertise des artistes : entre l’ancien mur de Berlin et la Grande Muraille de Chine. 79.89.09 est le résultat de leur recherche au cœur des points de convergence peu probables dans les histoires économiques, culturelles et politiques de Pologne et d’Iran, présentant un regard latéral sur les deux pays et leur quête d’auto-détermination, au travers des cycles d’informations télévisées 24/24 heures, le sarmatisme du XVIIe siècle, ou encore le mouvement des Verts iranien de 2009.

The Tranny Tease
21 septembre 2016 à 19h
Jouant sur le glissement phonétique, sémantique et théologique, The Tranny Tease explore le potentiel de translittération – la conversion de scripts – comme stratégie à la fois de résistance et de recherche dans des concepts tels la politique d’identité, le colonialisme et la foi. La ‘marche des alphabets’ a toujours accompagné celle des empires – arabe avec l’Islam, latin avec le catholicisme roman, et le cyrillique avec l’église orthodoxe et, par la suite, le communisme. La politique de la langue joue un rôle important tout au cours de l’œuvre de Slavs and Tatars : ici, les artistes se concentrent sur le monde turcophone, de l’Anatolie à Xinjiang, dans une tentative non pas tant d’émanciper les peuples ou les nations, mais bien plutôt les sons roulant sur nos langues.

Sour on Power
26 octobre 2016 à 19h
La dernière conférence se penchera sur le phénomène de dissimulation comme étape nécessaire vers une identité cosmopolite. Avec une attention particulière donnée aux karaïtes de Crimée, et au mouvement anti-rabbinique des juifs turcophones, cette nouvelle conférence-performance réfléchira sur le rapport – exceptionnellement flexible – de cette communauté à l’identité, comme moyen de survivance vis-à-vis des pogroms du XIXe siècle et des Holocaustes du XXe siècle. Comme nombre d’œuvres de Slavs and Tatars, cette nouvelle œuvre plaidera pour l’accumulation et la multiplication des subjectivités comme antidote à l’attention excessive portée à l’individu.

Informations pratiques

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
B – 1050 Brussels

Prix: 12€
7€ pour les membres du Cercle de la Villa
4€ pour les moins étudiants

Réservations
E. info@boghossianfoundation.be
T. +32 2 627 52 30

Slavs and Tatars, Molla Nasreddin: the magazine that would’ve, could’ve, should’ve, 2011