Varujan Vosganian
07 mars 2013

Le Livre des chuchotements n’est pas un livre de mémoires car les souvenirs de ces pages ne m’appartiennent pas. C’est plutôt la biographie du XXe siècle racontée par ceux qui l’ont vécue. On y trouve presque tous les maux du siècle : les guerres mondiales, le génocide, l’exode et la vaine recherche de soi.

Le XXe siècle a inventé la mort inexorable et les fosses communes. C’est véritablement la tragédie du peuple arménien, mais aussi la tragédie du peuple roumain, la tragédie de tous ceux qui ont subi plutôt que vécu l’Histoire. Tous les personnages sont réels, les événements qu’ils ont vécus sont réels, et c’est précisément la raison pour laquelle Le Livre des chuchotements semble si vrai, si réel. Je n’aurais pas osé écrire là-dessus si je n’avais pas eu l’argument de leurs implacables réalités. » Varujan Vosganian

Le Livre des chuchotements reconstitue, à partir de la mémoire personnelle et familiale de l’auteur, l’expérience tragique et le destin de tout un peuple. Il débute dans une rue arménienne d’une petite ville de Moldavie durant les années 1960, dans l’odeur du café fraîchement torréfié, des parfums de la chambre de la grand-mère et les photos du grand-père. Un enfant écoute quelques adultes parler dans un cimetière arménien. Ils se cachent dans un caveau afin de pouvoir parler librement. Leurs histoires sont fabuleuses bien que véridiques, et dans une nostalgie douce-amère, la fatalité est souvent vaincue par une vive joie et une vigueur de l’existence.
« Les vieux Arméniens de l’enfance » de Varujan Vosganian n’ont pas d’histoires agréables à raconter. Ils cherchent à se libérer de leur traumatisme. L’histoire du génocide arménien de 1915, l’histoire des convois interminables dans le désert de Deir-es-Zor, l’histoire des Arméniens qui ont pris la route de l’exil trouvent dans ces pages une illustration déchirante.

Le récit mobilise le talent du poète, du conteur oriental, de l’historien politique et du leader communautaire, absorbant des dizaines d’histoires de vie tirées de l’histoire des Arméniens que la Roumanie a adoptés après l’exode consécutif au grand massacre de 1915, avant que le communisme ne les contraigne à s’exiler aux quatre vents.

Le Livre des chuchotements est un des textes roumains les plus forts publiés après la chute du communisme et une précieuse reconquête de la mémoire et de l’histoire moderne des Arméniens.

Varujan Vosganian est né à Craiova en 1958. Il est président de l’Union des Arméniens de Roumanie, ancien ministre des Finances (2006 à 2008), sénateur, auteur de trois recueils de poésie et d’un recueil de nouvelles.

Le Livre des chuchotements est paru en espagnol et italien.
Sa publication en français, aux Editions des Syrtes, est annoncée pour ce mois de mars 2013. Il sera présenté par son auteur lors de la Foire du Livre de Bruxelles 2013.