De l’Ararat au Bosphore
Du 28 mai au 4 juin 2012

Un voyage en Arménie et à Istanbul, en passant par la Géorgie

La Fondation Boghossian a le plaisir de proposer un voyage de grande qualité aux membres du Cercle des Amis de la Villa Empain, durant ce printemps 2012.

Ce voyage donnera l’occasion de découvrir des lieux qui témoignent tous d’une grande valeur culturelle et artistique, en compagnie de personnalités qui en connaissent l’histoire et ses nuances en profondeur. Il s’agit de Bernard Coulie, Recteur honoraire, Professeur à l’Université catholique de Louvain et spécialiste des cultures byzantine, arménienne et géorgienne, et de Sophie Basch, Professeur de littérature française à la Sorbonne et spécialiste de l’image littéraire de l’Orient. Tous deux sont également membres du Comité de Réflexion de la Fondation Boghossian. Ils enrichiront ce voyage de leurs connaissances, passions et commentaires.

Informations

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

Tél: +32 (0)2 627 52 30
info@boghossianfoundation.be

Voir le programme du voyage

Le lundi 28 mai 2012, départ en train de la Gare Bruxelles-Midi à 10h21, arrivée à l’Aéroport Charles de Gaulle à 11h35; voyage en avion pour Erevan (départ à 13h20, arrivée à 20h55)

Le rendez-vous à la Gare de Bruxelles-Midi est fixé à 10 heures. A l’Aéroport de Zvartnots (Erevan), accueil et transfert à l’Hôtel Marriott où un dîner sera servi.

Le mardi 29 mai 2012, après le petit déjeuner, départ vers Etchmiadzine, situé à 20 km d’Erevan. La cathédrale d’Etchmiadzine constitue le centre principal de l’Eglise arménienne grégorienne, elle est l’une des premières églises chrétiennes, construite entre 301 et 303 après J.-C. sous le règne du roi Tiridate III et de Saint-Grégoire l’Illuminateur, premier Catholicos arménien.

Visite de l’église de Sainte-Hripsimé, située sur la route d’Etchmiadzine. Construite en 618, elle est considérée comme un des plus grands chefs-d’oeuvre de l’architecture arménienne et une des sept merveilles d’Arménie.
Après le déjeuner, retour à Erevan, visite de la collection des manuscrits anciens du Maténadaran.

Cocktail et dîner au restaurant Dolmama, en compagnie de Salpi Ghazarian, spécialiste des relations internationales que développe l’Arménie depuis son indépendance.

Nuit à l’Hôtel Marriott.

Le Prix du Président de la République d’Arménie sera officiellement décerné le 29 mai au Palais présidentiel. Ce prix annuel récompense l’excellence d’une vingtaine de personnes actives dans différents domaines et est financé depuis sa création en 2000 par la Fondation Boghossian.

Il sera proposé aux participants à ce voyage d’assister à la remise de ces prix dont l’horaire sera communiqué ultérieurement. Il leur sera également possible d’assister à un concert de musique classique à 19 heures, donné en l’honneur du Prix du Président de la République d’Arménie. Le programme de ce concert sera diffusé dès que possible.

Le mercredi 30 mai 2012, départ pour Garni après le petit déjeuner à l’Hôtel Marriott. La citadelle et le temple païen de Garni forment un ensemble caractéristique de la période hellénistique, construit au premier siècle de notre ère, sous le règne du roi Tiridate.
Au nord-est de Garni, le monastère de Guéghard, monument magnifique de l’architecture médiévale arménienne inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, complète la visite.

Après un déjeuner chez l’habitant, visite du Centre d’art contemporain Cafesjian, nom de son créateur, Gerard L. Cafesjian, du Mémorial et du Musée du Génocide arménien.

Cocktail et dîner au restaurant Charentsi 28, en compagnie de Hayk Demoyan, Directeur du Musée du Génocide arménien.
Nuit à l’hôtel Marriott.

Le jeudi 31 mai 2012, après le petit déjeuner pris à l’hôtel, en route pour Akhtala, visite du complexe monastique qui se trouve dans la région de Lori. Akhtala est connu pour ses fresques et sa beauté naturelle. Le complexe comprend aussi une forteresse qui était construite au Xème siècle par la dynastie Bagratouni.

La visite du monastère d’Haghpat suivra le déjeuner. L’ensemble architectural de Haghpat, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, fait partie des oeuvres les plus significatives de l’architecture médiévale arménienne. Fondé en 976, ce monastère a été un grand centre littéraire au Moyen Age. Passage de la frontière entre l’Arménie et la Géorgie vers 16 heures et arrivée à Tbilissi, dont un tour de ville et la découverte des vieux quartiers du centre sont prévus. Visite de l’église de Metekhi (XIIIe siècle) et des bains sulfureux dominés par une des plus vieilles forteresses de Tbilissi, la forteresse Narikhala (IVe siècle). La visite de la ville se terminera par celle de la cathédrale de Sioni (VI – VIIe siècles), où est conservée la croix de Sainte-Nino, et par celle de l’église d’Antchiskhati (VIe siècle).

Dîner au restaurant traditionnel Taglaura et nuit à l’Hôtel Marriott de Tbilissi.

Le vendredi 1er juin 2012, visite de Mtskheta, ancienne capitale de la Géorgie située à 20 km de Tbilissi. Le monastère de Jvari (VIe siècle) et la cathédrale de Svetiskhoveli (XIe siècle) y sont considérés comme les joyaux. C’est dans cette cathédrale, un des endroits les plus sacrés de Géorgie, qu’est enfouie, selon la tradition, la tunique de Jésus-Christ. Ces deux monuments font partie du patrimoine culturel mondial reconnu par l’UNESCO.

Retour à Tbilissi et visite de Musée National d’Etat.

Déjeuner au restaurant Krtsanisi et départ de Tbilissi à 15 heures pour l’aéroport où le vol à destination d’Istanbul est prévu à 17h15.

Cocktail et dîner au restaurant Mikla en compagnie de Serra Yilmaz, comédienne turque de réputation internationale.
Nuit au Pera Palas.

Le samedi 2 juin 2012, après le petit déjeuner à l’hôtel, visite de l’Aya Sophia, une des plus grandes merveilles de l’architecture byzantine, construite comme basilique au VIe siècle sous l’empereur Justinien. Les grandes citernes de la basilique complètent la visite, ainsi que la découverte de l’église du Saint Sauveur et ses merveilleuses mosaïques. Si le temps le permet, visite de la mosquée Mihrimah.

Déjeuner au restaurant Asitane

Visite du Musée Sabanci qui abrite une magnifique collection de calligraphies, oeuvres de différents artistes dont certaines datent de 500 ans. Ce musée présente également des oeuvres de peintres ottomans du XIXe siècle, ainsi que des peintures plus récentes, signées par Konstantin Kap?da?l?, Osman Hamdi Bey, ?eker Ahmed Pa?a, Süleyman Seyyid, Nazmi Ziya Güran, ?brahim Çall?, Feyhaman Duran and Fikret Mualla.

Cocktail et dîner au restaurant Ulus 29, en compagnie de Nora Sei, Directrice de l’Institut français d’Etudes anatoliennes, spécialiste de l’histoire de la famille Camondo.
Nuit au Pera Palas.

Le dimanche 3 juin 2012, après le petit déjeuner à l’hôtel, promenade sur l’avenue Istiklal et visite de quelques immeubles construits par des architectes arméniens aux XIXe et XXe siècles : Misir Apartment (par Hovsep Aznavur), Galatasaray High School (par Sarkis Balyan), Cinema Atlas (par Garabet Balyan).

Visite des mosquées Sehzadebas? et Suleymaniye, construites au XVIe siècle par Mimar Sinan, un architecte d’origine grecque ou arménienne, créateur du style classique ottoman intégrant les traditions proche-orientales et byzantines.

Terminée en 1548, la première mosquée royale de Sinan doit son nom au Prince Sehzade Mehmet, fils de Soliman le Magnifique, mort prématurément et enterré dans le complexe. La cour carrée est aussi grande que la mosquée elle-même et la combinaison d’un plan carré et d’un dôme central n’a pas de précédent dans l’architecture islamique.

Soliman le Magnifique a également commandé à Sinan une autre mosquée à la hauteur de son prestige, qui porte le nom de Suleymaniye et qui est située sur une des collines dominant la Corne d’Or. La mosquée et ses structures attenantes (madrasa, maisons, infirmeries, caravansérails, école médicale, hammam, école de Tradition, hôpital, cellules et magasins) ont été construites entre 1550 et 1557.

Déjeuner au Istanbul Modern, Musée d’Art contemporain d’Istanbul, suivi d’une visite de ses collections.

Après le déjeuner, traversée du Bosphore par le pont Intercontinental, et visite du Palais Beylerbeyi, un des principaux palais d’Istanbul.

Construit entre 1861 et 1864 par Balyan sur l’ordre du sultan Abdül Aziz, il est situé sur la rive asiatique du Bosphore à l’emplacement d’un ancien palais en bois. Edifié dans le style baroque français en pierre et en marbre, il comporte un harem et un selamlik (partie réservée aux hommes), séparés par des pièces d’apparat.

Visite de la mosquée Sakirin, mosquée très récente qui sort de l’ordinaire, inaugurée en avril 2009. Sa décoration intérieure a été confiée à Zeynep Fadillio?lu, première femme a? avoir reçu ce type de commande. Tout en respectant scrupuleusement les codes en vigueur, elle a conçu ici une oeuvre lumineuse et délibérément actuelle.

Promenade sur l’avenue Bagdat (Ba?dat Caddesi), considérée comme les « Champs Elysées » d’Istanbul.

Cocktail et dîner au restaurant Karakoy Balikcisi en compagnie de Edhem Eldem, historien et Professeur à l’Université du Bosphore (sous réserve).
Nuit au Pera Palas.

Le lundi 4 juin 2012, petit déjeuner à l’hôtel et transfert vers l’aéroport d’Istanbul à 10 heures. Vol vers Paris à 12h20, arrivée à l’Aéroport Charles de Gaulle à 15 heures. Train vers Bruxelles à 17h07, arrivée à Bruxelles à 18h42.

Il est possible que le programme de ce voyage soit légèrement modifié pour des raisons d’organisation liées à des impératifs locaux. Ces modifications seront alors communiquées le plus rapidement possible aux participants.