Depuis quelques décennies, la plupart des observateurs notent un retour du religieux dans les affaires internationales. Est-ce vraiment le cas ? Dieu est-il réellement de retour dans l’organisation du monde et le quotidien des populations ? Pour nous éclairer, Delphine Allès, professeure des universités en science politique et directrice de la filière des relations internationales à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco), sera l’invitée de la Fondation Boghossian lors d’une conférence animée par Gaïdz Minassian.

Delphine Allès est directrice de la filière relations internationales à l’Inalco et membre du Conseil National des Universités. Diplômée de Sciences Po Paris, elle est professeure des universités en science politique, relations internationales et chercheuse au Centre Asie du Sud-Est. Ses travaux portent essentiellement sur le système international, le rapport entre la religion et les relations internationales, le multilatéralisme, les approches extra-occidentales, notamment dans l’hémisphère sud et en Asie au sens large. Enseignante à l’Inalco et à Sciences Po Paris, elle est également membre de comités de rédaction de plusieurs revues, dont le European Journal of East Asian Affairs et l’Annuaire Français des Relations Internationales. Delphine Allès est l’autrice de plusieurs dizaines d’articles de revues internationales mais aussi de plusieurs ouvrages, dont le dernier La part des dieux, Religion et relations internationales, CNRS Editions, 2021.

 

Gaïdz Minassian est journaliste au Monde et enseignant à Sciences Po Paris.