Dans le cadre de l’exposition Michel Polak, technologie et métiers d’art, une architecture du merveilleux, les commissaires Stéphanie De Blieck et Manon Magotteaux organisent une journée d’étude qui mêle architecture, histoire et urbanisme. Les spécialistes Cécile Dubois, Thomas Greck, Thierry Henrard et Benoît Schoonbroodt nous plongent dans la technicité et l’élégance de l’architecture de Michel Polak.

 

Les réalisations de Michel Polak à Montreux à 10h30

L’auteur Benoît Schoonbroodt parcourt les créations architecturales les plus importantes de Michel Polak dans sa période montreusienne, dont la Villa Nestlé, la résidence Riant Château, le bâtiment Sutter-Séchaud et l’église protestante de Glion. Il revient également sur l’influence de la Villa Karma sur son œuvre, et notamment bien sûr la Villa Empain.

 

Une brève histoire du Résidence Palace et les enjeux de la restauration de son architecture à 11h15

L’architecte Thierry Henrard retrace l’histoire du chantier monumental du Résidence Palace achevé en 1927. L’occupation, puis le rachat par l’état belge en 1947 amènent transformations et démolitions partielles qui altèrent petit à petit son identité. Avec le développement progressif du quartier européen à la fin du XXème siècle, il est même question de démolition totale. Cependant, plusieurs traités politiques européens vont avoir une influence significative sur le devenir des immeubles et de leurs restaurations.

 

Polak et Empain : le Home de Sainte-Ode et le Château de Celly à 14h

La guide-conférencière Cécile Dubois et l’architecte Thomas Greck clôturent cette journée d’étude et nous éclairent sur l’histoire de l’Institut « Air et Soleil » à Sainte-Ode et l’unique incursion connue de l’architecte Michel Polak dans le registre néo-médiéval avec le Château de Celly.

Cécile Dubois est historienne et attachée comme guide-conférencière à la Villa Empain depuis son ouverture au public en 2010. Elle est l’auteure de Bruxelles Art Déco, Editions Racine, 2014 et présidente de la Brussels Art Deco Society.

 

Thomas Greck est architecte diplômé de la faculté La Cambre-Horta de l’ULB en 2020. Il est l’auteur du mémoire de fin d’études  Architectures néogothiques profanes de Wallonie : évolutions, significations et destins , étude du mouvement néogothique en Wallonie depuis ses origines jusqu’au devenir des bâtiments aux XXe et XXI siècles. Le mémoire a été récompensé du prix spécial du mémoire de la Faculté d’architecture La Cambre-Horta.

 

Thierry Henrard est architecte et acteur de la restauration du Résidence Palace depuis 2005. Directeur de projet pour le bâtiment Europa dans le Bloc A jusqu’à sa livraison fin 2016, il assure depuis 2019 avec Eve Deprez le développement d’un Masterplan et de sa mise en œuvre pour le Bloc C.

 

Benoît Schoonbroodt est licencié en architecture et communication. Depuis 2017, Il est membre de la Commission Royale des Monuments et des Sites de la Région bruxelloise. Après avoir publié une série d’études historiques sur les parcs urbains bruxellois, il s’est intéressé à l’Art Nouveau et à l’Art déco, thèmes sur lesquels il a publié notamment les ouvrages Privat Livemont entre tradition et modernité au cœur de l’Art Nouveau, Editions Racine, 2007, Adolphe Crespin (1859-1944) Aux Origines de l’Art Nouveau, Pandora, 2005 et Artistes belges de l’Art Nouveau, Editions Racine et Lannoo, 2008. Il a également consacré une monographie à Michel Polak publiée en 2003.