Les Kurdes rêvent depuis longtemps. Rêve d’autonomie, d’indépendance. Rêve d’être une minorité enfin acceptée et reconnue en Turquie. Rêve d’une société démocratique et égalitaire au Rojava, le Kurdistan syrien.

Malgré la guerre civile en Syrie, les Kurdes continuent à développer dans leur région un projet de société révolutionnaire et démocratique où chaque citoyen a son mot à dire, où les hommes et les femmes sont sur pied d’égalité, où la religion n’impose pas sa loi… Bien sûr, entre ce projet idyllique sur papier et la réalité, il y a une marge. Mais cela pourrait-il constituer un modèle pour la région ?

Cela dit, les Kurdes ont aujourd’hui d’autres problèmes à régler, comme la gestion des camps de Roj et de al-Hol où sont rassemblés des dizaines de milliers de personnes, principalement des femmes qui restent bien souvent dans l’idéologie de Daech. Et puis, il y a les enfants, originaires d’Europe pour beaucoup, mais que les pays européens hésitent à rapatrier. Il y a pourtant un réel danger. Ces enfants, s’ils sont à l’abandon, risquent de se radicaliser à leur tour. Et déjà dans un camp comme celui de al-Hol, Daech a commencé à régner en maître… Est-ce ce contexte qui a poussé tout récemment Alexander De Croo à annoncer que les enfants belges devraient pouvoir revenir au pays ?

Rhodi Mellek est Présidente de l’agence de presse kurde Hawar News. Elle vit en Belgique depuis plus de 20 ans. Elle s’est rendue tout récemment dans les camps de Roj et de Hal-Hol au Rojava. Elle est aussi Consultante de V-Europe pour le Moyen Orient. V-Europe est une association belge créée après les attentats de Bruxelles pour accompagner les victimes d’actes terroristes.

Thomas Renard est Chercheur Senior à l’Institut Egmont, l’un des principaux centres de recherche en politique internationale de Bruxelles. Il est spécialiste des questions de lutte contre le terrorisme et de radicalisation. Il est régulièrement consulté par la Commission européenne, le Parlement européen, ou encore les Nations Unies. Il a beaucoup publié sur la question des combattants terroristes étrangers (FTF) et en particulier sur la problématique de l’éventuel rapatriement de ces FTFs détenus en Syrie. Son livre « The Evolution of Counter-terrorism since 9/11 » sera publié à l’automne chez Routledge. Thomas Renard a obtenu son doctorat de l’Université de Gand, et est diplômé de l’Université George Washington et de l’Université Catholique de Louvain. Il enseigne à la VUB.

La conversation sera animée par Paul Germain, aujourd’hui correspondant de TV5MONDE à Bruxelles, ex-présentateur du journal télévisé et d’émissions de débat comme l’Ecran Témoin à la RTBF.