Farah Kassem, image du film ‘We are inside’, (en production)

Le pays du Cèdre accumule les crises depuis près de 50 ans. Après quinze ans de guerre civile, les Libanais alternent entre espoir et chaos, renaissance et effondrement. Crise politique, crise économique, crise sociale, comment les Libanais traversent les épreuves dans les domaines de la politique intérieure (système essoufflé, corruption des élites) et de la politique étrangère (guerres voisines, terrorisme djihadiste, déstabilisation) ?

La politiste Myriam Benraad, spécialiste du monde arabe contemporain évoque le sujet lors d’une conversation avec Gaïdz Minassian.

Myriam Benraad est politologue spécialiste du Moyen-Orient, professeure associée en relations internationales à l’Institut libre d’étude des relations internationales (ILERI) et auteure, entre autres publications, de Géopolitique de la colère. De la globalisation heureuse au grand courroux (Paris, Le Cavalier Bleu, 2020), Jihad : des origines religieuses à l’idéologie. Idées reçues sur une notion controversée (Paris, Le Cavalier Bleu, 2018) et L’État islamique pris aux mots (Paris, Armand Colin, 2017).

Gaïdz Minassian est journaliste au Monde et enseignant à Sciences Po Paris.