Drapeau : pièce d’étoffe attachée à une hampe et portant les couleurs, les emblèmes (d’une nation, d’un groupement, d’un chef…) pour servir de signe de ralliement, de symbole, etc.  (Dictionnaire Le Robert)

 

Avec Flags, la Fondation Boghossian explore la question du territoire, des identités multiples et du dialogue interculturel.

Les drapeaux tiennent une place constante dans l’art depuis la grande peinture d’histoire jusqu’aux installations contemporaines.

Par leur juxtaposition de lés de tissus colorés les drapeaux ont pu stimuler les peintres du fait de leur qualité d’abstraction, et ce avant même que l’art abstrait privilégie à son tour des champs chromatiques plutôt que de représenter le réel. Drapeau tricolore, drapeau monochrome : chaque couleur ou association de couleurs évoque d’emblée des références que l’on va retrouver démultipliées dans la création artistique.

La résonance politique et symbolique du drapeau a surtout été prétexte à leur intervention au sein des œuvres d’art. Le drapeau peut servir à représenter une nation, célébrer une victoire ou la conquête d’un territoire, mais aussi à symboliser et défendre une cause.  La Liberté guidant le peuple ou les rues pavoisées chères aux peintres impressionnistes et fauves en sont d’éclatants exemples, de même que plus près de nous les œuvres de Gérard Fromanger ou de Mounir Fatmi.

Objet sacré, sa destruction volontaire est un acte d’une forte portée subversive condamné par les lois, alors que l’assemblage de ses couleurs est inscrit dans les constitutions des pays.

Mais il est aussi objet, icône frontale pour Jasper Johns, bannière pour investir l’espace dans les installations de Daniel Buren, image aux significations multiples chez Marcel Broodthaers, etc.

Ce sont de telles utilisations du drapeau et bien d’autres encore dans l’art moderne et contemporain que cette exposition veut rassembler en un parcours transnational, d’échanges et de confrontations.

Commissaire : Alfred Pacquement

Commissaire : Alfred Pacquement