« Le rôle de l’art est de créer un monde qui peut être toléré. » William Saroyan

Créée en 1992 par Robert Boghossian et ses deux fils Jean et Albert, joailliers d’origine arménienne, la Fondation Boghossian s’est fixée comme objectifs prioritaires la formation et l’éducation.

Durant ses 15 premières années d’existence, elle œuvrait essentiellement à l’amélioration des conditions de vie des jeunes en Arménie et au Liban, afin d’encourager le développement de leur potentiel dans la perspective d’un avenir meilleur. Son action philanthropique se déploie dans de multiples initiatives.

Convaincus que l’action de leur Fondation devait dépasser le seul niveau humanitaire et se consacrer aux valeurs humanistes, Jean et Albert Boghossian engagent en 2006 la Fondation dans une nouvelle étape de son évolution.

A la recherche du lieu propice, la Villa Empain apparaît comme une évidence. Témoin phare d’une époque et de l’architecture Art déco bruxelloise, la Villa est rachetée par la Fondation Boghossian à un moment critique où les dégâts qu’elle avait subis allaient devenir irréversibles.

Après avoir consacré quatre années à la complète restauration de la Villa Empain, la Fondation Boghossian en ouvre ses portes en 2010 comme Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident. Dirigée par Louma Salamé depuis 2016, elle a accueilli plus de 600.000 visiteurs.

La Fondation Boghossian continue à soutenir de nombreux projets sociaux, éducatifs et artistiques, en Belgique, au Liban et en Arménie.

Elle encourage et stimule la création artistique avec la remise de plusieurs Prix et l’accueil d’artistes dans la résidence de la Villa Empain.