Fonctions et Fictions & Be my Muse
17 septembre 2016
Le public de la Villa Empain pourra venir découvrir les works in progress des artistes Moriah Evans et Alvaro Urbano, projets qu’ils ont développés durant leur résidence à la Villa au cours du mois d’août.

 

Avec son Fonctions et Fictions, Urbano anime la Villa Empain en modifiant ses perspectives, par le biais de répliques d’éléments architecturaux de cette dernière. L’artiste déstabilise ainsi la fonctionnalité et les rapports spatio-temporels du programme architectural traditionnel, pour créer un paysage fictif, authentique portail vers l’imaginaire.

De 14 à 17 heures.

 

Avec Be my Muse, Evans investira une série de pièces de la Villa via un cycle de performances de 49 minutes au total, que l’on pourra découvrir en séquences de 7, 14, 21 et 7 minutes respectivement. Evans confrontera le processus à une série d’interventions et de réactions du public, afin de produire un système chorégraphique ouvert, modulable dans le temps et qu’influenceront ces échanges momentanés et intimes. Evans s’interroge ici sur le processus d’élaboration d’une performance solo. Expressions de pouvoir, de contrôle, de domination et de soumission, d’indépendance et de dépendance, mais aussi l’autorité de l’auteur seront sujets à un perpétuel état de réévaluation. Le malaise social sera ici la vedette.

Toutes les heures, de 11 à 18 heures.

 

Moriah Evans  

Moriah Evans est une artiste chorégraphe basée à New York. Ses compositions sont définies non pas par la forme finie, mais par le procédé, insistant sur les valeurs des corps en mouvement et en rapport entre eux. Les travaux chorégraphiques d’Evans ont été présentés aux Etats-Unis par the Kitchen, MoMA/PS1, Danspace Project, Issue Project Room, Judson Church, AUNTS, American Realness, BAX, New York Live Arts, The New Museum, The Chocolate Factory, Dixon Place, CalIT2, et, au niveau international, à Kampnagel, au Théâtre de l’Usine, et à l’Atelier CDC de Paris. En 2015, elle a été nominée pour le Bessie award pour la chorégraphe la plus prometteuse. Elle a obtenu son diplôme en histoire de l’art et littérature anglaise avec distinction à Wellesley College, et a ensuite fait son doctorat dans le département des arts visuels à l’université de San Diego, en Californie (UCSD). Elle est rédactrice en chef de la publication Performance Journal de Movement Research, dont elle est membre actif depuis 2009. Durant sa résidence entre 2011 et 2013 à Movement Research, elle a fondé le Bureau for the Future of Choreography (‘Bureau pour le futur de la chorégraphie’)—un collectif de recherche et de pratique ayant pour but d’étudier les images participatives des performances et des systèmes de chorégraphie. Dans son récent diptyque, Social Dance 1-8 : Index et Social Dance 9-12 : Encounter, Evans s’interroge sur la manière dont nous dansons et mêlons à la danse les rapports sociaux, au travers de parcours chorégraphiques que constitue tout acte de danse, et des faits dont nous sommes témoins durant ces actes de performativité. Ce faisant, Evans interroge l’histoire de la danse ainsi que l’exhibitionnisme inhérent à tout spectacle.

Alvaro Urbano

Alvaro Urbano, né en 1983 à Madrid, est un artiste basé à Berlin. Urbano travaille avec différents médias, des installations dans l’espace au film et au spectacle/performance. Après avoir obtenu son diplôme à l’école d’architecture de Madrid, il a poursuivi ses études à l’Institut für Raumexperimente (avec le professeur Olafur Eliasson) à l’Universität der Künste de Berlin. La pratique d’Urbano se déroule au travers de processus expérimentaux, par la création de synergies entre les entités vivantes et les structures dynamiques, réécrivant l’espace-temps sur base d’un fort intérêt pour les hétérotopies, l’architecture et la fiction. Ses projets solo et ses expositions incluent :
Dead Men Tell no Tales at Kölnischer Kunstverein, Cologne (2016); More than Real à la Bundeskunsthalle Bonn (2015); The Ghost and the Host au Pavillon Social Kunstverein, Lucca (2014); Utopias are for Birds à la Chert Gallery, Berlin (2012). Les expositions collectives auxquelles il a pris part incluent: La Biennale Internationale de Moscou pour l’art jeune, Moscou (2016); Art and Nature: Walking with Senses, Merano (2016); SUPERSUPERSTUDIO, PAC, Padiglione d’Arte Contemporanea, Milan (2016); ALPINA HUUS au Schinkel Pavillon (2015); WLGTDWI au S.A.L.T.S Basel (2015); Trouble in Paradise at Bundeskunsthalle, Bonn (2015); Future Nows à la Neue Nationalgalerie, Berlin (2014). En 2014, Urbano a obtenu le prix de la Villa Romana.

FONDATION BOGHOSSIAN – VILLA EMPAIN
Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles

 

Informations 

Prix : 10€
Gratuit pour les membres du Cercle de la Villa
Les personnes de moins de 26 ans: 4€

E. info@boghossianfoundation.be
T. +32 2 627 52 30